Affaire Baby-Loup : Les faits sont têtus, les têtus sont défaits une nouvelle fois !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Affaire Baby-Loup : Les faits sont têtus, les têtus sont défaits une nouvelle fois ! Les plumitifs aux ordres, les « juristes » à deux sous, les xénophobes sans frontière politique s’étranglent de rage. Malgré toutes leurs combines, la roue de l’Histoire avance. Non seulement le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU a bien condamné la France dans cette affaire, mais la France sera contrainte de modifier sa législation suite à cette décision. C’est ainsi que le journal Le Monde, […]

Lire la suite...

La circulaire Guéant sur les aumôneries

On le sait, les lois pour le droit à la contraception, à l’avortement qu’il soit thérapeutique ou volontaire, aux diagnostiques prénataux, ont été conquises de haute lutte et font encore aujourd’hui l’objet d’assauts réguliers dans le but de les faire disparaître.

Elles ont permis aux femmes de disposer librement de leur corps, d’écarter la fatalité des grossesses à risques, ainsi que des grossesses non désirées et d’instaurer la maîtrise de leur désir d’enfant.

Lire la suite...

Où en est la Laïcité dans les hôpitaux publics ?

Des remises en cause.

Comme nos lecteurs le savent, au cours du temps, les tentatives de remise en cause de la laïcité n’ont pas épargnés les établissements hospitaliers publics.

Comme il est écrit fort justement dans La Raison (N° 569) : « ils violent la loi de 1905. Car si elle autorise que dans certaines circonstances (prison, hôpital, internat…) les citoyens puissent avoir recours à un aumônier, elle n’a jamais dit de les salarier. Elle dit même le contraire … ils n’ont pas attendu la circulaire de Guéant pour le faire ».

Lire la suite...

Statut clérical d’Alsace-Moselle :

concordat.jpg

Il est question en ce moment, dans la campagne électorale, du concordat d’Alsace-Moselle. Pour la Fédération nationale de la Libre Pensée, c’est depuis toujours une violation de la laïcité de l’État et de l’École publique. Depuis 1919, la Libre Pensée dénonce cette situation et demande l’application pleine et entière de la loi de Séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905 sur l’ensemble du territoire, donc dans les trois départements d’Alsace-Moselle.

Le présent document a été rédigé dans le but de donner tous les éléments d’informations aux citoyens sur les enjeux en cours.

Lire la suite...