Le pape François, saint-Patron de l’Europe vaticane ira visiter ses ouailles au Parlement de l’Union européenne le 25 novembre

Communiqué de la Fédération Nationale de la Libre Pensée
mercredi 1er octobre 2014
par  Maitte

Les médias informent que le pape François se rendra pour la première fois en France, le 25 novembre 2014, pour aller visiter le Parlement européen et prononcer un discours dit « solennel ». Et ce, à l’invitation du Président Martin Schulz, membre du Parti Socialiste Européen (PSE).

Il est désormais bien loin le temps où l’encyclique papale Quadragesimo Anno, qui célébrait le fascisme italien, pouvait dire : « Il n’en reste pas moins que le socialisme repose sur une théorie de la société qui est inconciliable avec le christianisme authentique. Socialisme religieux, socialisme chrétien sont des contradictions. Personne ne peut être en même temps bon catholique et vrai socialiste ».

Depuis que les « dirigeants socialistes », sur le chemin permanent de Canossa, se sont convertis à l’économie de marché, au libéralisme économique, à l’exploitation de l’homme par l’homme, à la destruction des services publics, à la privatisation croissante, à la glorification du monde de l’argent et des parvenus, au financement public des écoles catholiques, au combat contre la laïcité, à la croisade antimusulmane, on peut être désormais « bon catholique et vrai néo-socialiste ».

Depuis que ces « dirigeants socialistes » se sont mis à genoux et prient le Veau d’or, le Capital, la Finance, l’Armée et les puissants de ce monde, les USA ; ils partagent le pain avec les capitalistes, les banquiers, les généraux et les mitrés.

Tous les dirigeants européens des partis de gauche comme de droite sont des Croisés de l’Europe vaticane !

Mais « chez ces gens-là, on ne pense pas, on prie ». Et quand les peuples votent contre eux, parce que ces « dirigeants » possèdent la « Vérité révélée », ils font voter les peuples jusqu’à plus soif, jusqu’à ce qu’ils votent « comme il faut », comme en France et aux Pays-Bas pour la ratification du Traité Constitutionnel Européen.

Ils sont les mercenaires d’un nouvel ordre mondial : celui de la guerre, de l’exploitation et du goupillon. Tous se sont ralliés à la Doctrine sociale de l’Eglise qui fait de la soumission à l’exploitation capitaliste l’alpha et l’oméga de toute politique économique.

Tous, de Schuman, Adenauer, Gasperi, Delors, Lamy, Moscovici, Hollande, Bayrou, Barnier, Sarkozy, sont les enfants du Saint-Sépulcre. Ils sont les bedeaux de l’Europe vaticane, basée sur le principe de subsidiarité, issu directement du Droit canon de Thomas d’Aquin.

Quand le 25 novembre 2014, le pape François se rendra au Parlement européen de Strasbourg, il n’aura pas besoin de se mettre à genoux pour baiser la terre en faisant le geste symbolique de s’approprier cette terre. Cette terre de l’Union européenne lui est, en effet, entièrement consacrée.

Le pape, à Strasbourg comme à Bruxelles, est chez lui en terre concordataire et vaticane !

Pour ou contre l’Europe vaticane, pour ou contre l’Union européenne : Il faudra toujours choisir !

Paris, le 22 septembre (date de fondation de la République)

PDF - 465.8 ko
Le pape François, saint-Patron de l’Europe vaticane ira visiter ses ouailles au Parlement de l’Union européenne le 25 novembre

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois