La Vérité, toute la vérité sur le couvent de Tuam !

Communiqué de l’AILP
mercredi 23 septembre 2015
par  Maitte

Le Ve Congrès de l’AILP décide de constituer une délégation internationale qui demande à être reçue au Vatican, par le « Pape François » ou par un de ses collaborateurs proches, pour aborder les questions du couvent de Tuam et des archives de la Congrégation du Bon-Secours.

La Vérité, toute la vérité sur le couvent de Tuam !

L’Association internationale de la Libre Pensée, fondée à Oslo (Norvège), le 11 août 2011, réunie en Ve Congrès international à Montevideo (Uruguay) les 19 et 20 septembre 2015, s’adresse solennellement et publiquement à monsieur Jorge Mario Bergoglio, plus connu sous le nom de Pape François.

Réunis dans un pays qui garde encore la marque de son empreinte et à la date anniversaire de sa grande action libératrice et républicaine qui vit ses partisans, avec bien d’autres, ouvrir la brèche dans la porte Pia à Rome pour l’unification de l’Italie ; les libres penseurs du monde entier honorent le nom de Guiseppe Garibaldi. Celui-ci a toujours combattu le cléricalisme et les méfaits de l’Église catholique sur divers continents.

Informé par la Libre Pensée française de son action énergique pour exiger de la hiérarchie catholique l’ouverture des archives de la Congrégation du Bon Secours, domiciliée à Paris (France) qui porte la responsabilité pleine et entière des drames qui se sont déroulés au couvent de Tuam en Irlande, le Ve Congrès de l’AILP exige du Vatican la pleine et entière transparence pour aider la justice des Hommes à faire la lumière pleinement.

Rappelons les faits :
Nul n’ignore le drame épouvantable du couvent de Tuam en République d’Irlande où le monde entier a appris en mai 2014 que des squelettes d’enfants et de nouveau-nés ont été découverts dans une cuve en béton, à côté d’un ancien couvent catholique dans le comté de Galway. Entre 1925 et 1961, ce lieu, le Centre Sean Ross, a accueilli des jeunes mères célibataires tombées enceintes hors mariage. L’historienne Catherine Corless, en réalisant des recherches sur les archives, a découvert que 796 enfants avaient été enterrés sans cercueil ni pierre tombale, secrètement, par les sœurs du couvent du Bon-Secours.
La Libre Pensée française s’est adressée, le 17 octobre 2014, puis le 12 janvier 2015, à cette Congrégation du Bon-Secours pour demander qu’elle ouvre ses archives pour les donner à la Justice.

Le Ve Congrès de l’AILP décide de constituer une délégation internationale qui demande à être reçue au Vatican, par le « Pape François » ou par un de ses collaborateurs proches, pour aborder les questions du couvent de Tuam et des archives de la Congrégation du Bon-Secours.

Lettre ouverte à M. Jorge Mario Bergoglio, ou « Pape François »

« Monsieur l’Évêque de Rome,
La conscience humaine vous demande des explications. Elle vous demande aussi d’agir pour que la Justice humaine soit rendue. Réparation doit être faite pour toutes les victimes de ces faits odieux. En tant que Chef du catholicisme international, vous ne pouvez plus rester silencieux sur ces affaires dramatiques.
Le silence de l’Église sur cette question nuit à sa réputation et à la souffrance des familles des enfants décédés. Nous espérons que vous voudrez atténuer cela en examinant les circonstances, c’est pourquoi nous demandons qu’une délégation de l’Association Internationale de la Libre Pensée soit reçue au Vatican par un dirigeant de la Commission Pontificale pour la protection des mineurs ou par le nouveau tribunal sous l’autorité de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. »

Montevideo, le 20 septembre 2015

PDF - 312.6 ko
La Vérité, toute la vérité sur le couvent de Tuam !