Monsieur le président du conseil général des Bouches du Rhône Mesdames et Messieurs les conseillers généraux

Pour la réhabilitation des fusillés pour l’exemple
jeudi 24 octobre 2013
par  mgrodin

Marseille, le 02 octobre 2013

Objet : réhabilitation des « fusillés pour l’exemple »

Monsieur le président du conseil général des Bouches du Rhône
Mesdames et Messieurs les conseillers généraux

Le centenaire de la guerre de 1914-1918 s’approche et les « fusillés pour l’exemple » ne sont toujours pas réhabilités.

Si cette réhabilitation n’a pas lieu cette année à l’occasion du 11 novembre, le pays connaîtra-t-il une commémoration digne de l’événement à célébrer ?

La réponse est non. A l’évidence. Comment pourrait-il en être autrement si la République, n’avait pas effacé une injustice majeure dont elle porte la responsabilité ? N’est-il pas conforme à sa nature que la République fasse acte de générosité en réhabilitant les fusillés pour l’exemple ?

La Grande Bretagne a réhabilité les 306 fusillés pour l’exemple de son armée, en 14-18. Notre pays doit le faire, sans plus attendre.

Si les plus hautes autorités de l’État ont un doute sur l’état d’esprit du pays à l’égard de la réhabilitation collective de ces malheureux poilus tombés sous les balles françaises, n’appartient-il pas en particulier aux conseils généraux de se prononcer dans ce sens afin de lever d’éventuelles réticences ?

Les conseils généraux, vous le savez mieux que tout autre, sont au plus près des citoyennes et citoyens de ce pays. Ne sont-ils pas les mieux placés pour s’en faire les porte-parole ? Déjà, vingt-et-un * d’entre eux ont adopté un vœu demandant cette réhabilitation.

Si le conseil général de notre département décidait de demander à son tour cette réhabilitation générale que l’opinion appelle et dont nous nous faisons les interprètes en tant que Libre Pensée, ce serait une contribution majeure à l’aboutissement de cette cause.

Ce problème a pris les dimensions d’une cause humaine que maintes études historiques et de nombreuses réalisations artistiques ont mise en évidence, n’est-il pas urgent et conforme à la tradition républicaine la plus haute que cette demande de réhabilitation soit présentée par l’assemblée élue de notre département ?

Si vous le souhaitez nous sommes prêts à vous rencontrer pour répondre à vos questions sur ce dossier qui nous occupe depuis deux décennies au moins.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, Madame, Monsieur le conseiller général, nos meilleures salutations républicaines et laïques.

Pour le Bureau, le président,

Henri Huille


*A ce jour :

vingt-trois Conseils généraux se sont prononcés pour la réhabilitation collective des fusillés pour l’exemple : 02 Aisne, 03 Allier, 07 Ardèche, 08 Ardennes, 09 Ariège, 11 Aude, 19 Corrèze, 21 Côte-d’Or, 25 Doubs, 24 Eure, 31 Haute-Garonne, 34 Hérault, 42 Loire, 58 Nièvre, 59 Nord, 60 Oise, 65 Hautes-Pyrénées, 69 Rhône, 70 Haute-Saône, 80 Somme, 87 Haute-Vienne, 91 Essonne, 94 Val de Marne

et trois conseils régionaux : Champagne-Ardenne, Assemblée de Corse, Limousin.

ainsi que de nombreux Conseils municipaux et parlementaires, tant Sénateurs que Députés.


Documents joints

Lettre Conseil Général de BdR

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois