François Hollande à Cerny-en-Laonnais : Le discours de la honte !

mercredi 19 avril 2017
par  Maitte

Le quinquennat de François Hollande s’achève comme il a commencé : dans la turpitude la plus complète. Il avait débuté par un reniement : celui de son engagement de candidat pour la réhabilitation collective des 639 Fusillés pour l’exemple de la Première Guerre mondiale. Il s’est poursuivi par la montée en puissance des opérations militaires extérieures qui ne sont que le masque hypocrite d’expéditions néocoloniales. Il s’est terminé par le honteux discours du 16 avril 2017 à l’occasion du centenaire des mutineries de 1917.

Constatons que, malgré tous ses efforts révisionnistes, la question des Fusillés pour l’exemple, les hommes qui ont dit Non ! et celle des mutineries n’ont pu être occultées. Les commentaires et reportages autour du centenaire du Chemin des Dames ont quasiment tous mis ces questions au centre de leur réalisation. La Libre Pensée avec toutes les associations et les citoyennes et citoyens qui agissent ensemble pour la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple y sont pour beaucoup.

Un mauvais discours pour une mauvaise cause

François Hollande a notamment dit : « Il ne s’agit pas de juger ». Les généraux fusilleurs ne seront donc jamais jugés et ils ne rendront aucun compte devant l’Histoire. Les assassins peuvent dormir tranquilles. Il a rajouté : « il faut réunir toutes les mémoires de la guerre », celle des bourreaux et celle des victimes comme il l’a fait dans le Musée des armées aux Invalides, où les Fusillés côtoient les fusilleurs.

Peut-on faire la paix des mémoires sans rendre la Justice ?

Il a quand même été obligé de dire : « Les plus braves ont pu un instant vaciller ». François Hollande est allé encore moins loin que Nicolas Sarkozy. Il a essayé de se couvrir de la présence de Lionel Jospin pour tenter de donner un peu de lustre à sa politique. Ce n’est guère grandiose.

Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’État aux Anciens Combattants et à la Mémoire, a été interviewé par le Courrier Picard, le 14 avril 2017. Que dit-il en référence à la déclaration de Lionel Jospin de 1998 ? : « D’abord, il faut faire la différence entre Fusillés pour l’exemple et les mutins. Il ne s’agit pas de les réhabiliter aujourd’hui, mais de les réintégrer dans la mémoire collective, de les regarder avec humanité et de se dire, qu’est-ce qu’on aurait fait à leur place ? ».

Le 11 novembre 1998, Christian Eyschen, alors Secrétaire général de la Libre Pensée, dans son discours devant le monument pacifiste de Gentioux l’avait déjà clairement indiqué : « Il ne s’agit pas de réintégrer les Fusillés dans la mémoire collective, ils ne l’ont jamais quitté, il s’agit de leur rendre justice. »

C’est toujours la justice que les gouvernements et tous leurs ministres, passés et présents, refusent de rendre aux Fusillés pour l’exemple !

Honte à eux !

La Fédération nationale de la Libre Pensée, avec les associations qui luttent pour la réhabilitation collective, organise des rassemblements en hommage aux mutins et aux Fusillés pour l’exemple :

  • Le 13 mai 2017 à 16 h en hommage aux Mutins du Chemin des Dames dans le cimetière du village de Maizy où ont été fusillés 3 soldats. Pour s’y rendre : Maizy se trouve sur la rive gauche de l’Aisne, à 35 kms au nord-ouest de Reims, à 36 kms à l’est de Soissons.
  • Le samedi 24 juin 2017 à La Courtine dans la Creuse, la Fédération nationale de la Libre Pensée et sa Fédération de la Creuse organisent une journée de commémoration de la mutinerie des soldats Russes à la Courtine durant l’été 1917.

La journée débutera à onze heures par un dépôt de gerbe au pied du monument commémoratif de ces événements (érigé dans le cimetière de la Courtine, à l’initiative de la Fédération de la Creuse de la Libre Pensée) et les prises de paroles suivront. A l’issue, nous nous retrouverons au restaurant "le Petit Breuil" pour un banquet fraternel. L’après-midi, au cinéma de La Courtine, sera diffusée la pièce radiophonique "un homme dans la brèche" de Michel Sidoroff qui contribuera à l’animation du débat qui suivra. 

  • Des rassemblements analogues en hommage aux Fusillés, aux mutins de 1917 et aux soldats russes de La Courtine auront lieu aussi au mois de juin 2017 à Angers (le 10 juin à 10h30, place de la Paix) et à Marseille.

Venez-y nombreux !

Par ailleurs, la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple sera faite en 2018 par l’érection d’un monument sur la ligne de front en hommage aux 639 Fusillés pour l’exemple. Une collecte est en cours qui a déjà réussi à ramasser le quart de la somme nécessaire.

La République réhabilitera les Fusillés pour l’exemple et tous les réfractaires à la guerre. Nous sommes la République !

Nous réhabiliterons les Fusillés !

Nous vous appelons à verser massivement pour l’érection de ce monument en hommage à toutes les victimes des guerres.

Paris, le 16 avril 2017

PDF - 1.1 Mo
François Hollande à Cerny-en-Laonnais : Le discours de la honte !

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois