La conférence départementale de la liberté religieuse dans les Bouches du Rhône

mardi 22 mai 2012
par  Impertinent

Il n’a jamais été autant question de la loi de séparation de l’Église et de l’État que depuis le début du mandat de notre cher Président de la République et vraiment on se demande bien pourquoi. Cela va sûrement de concert avec le fait qu’elle n’a jamais été autant attaquée depuis la même période. La dernière attaque en date, et non des moindres, est l’organisation de conférences départementales de la liberté religieuse organisées par les préfets et voulues par le ministre de l’intérieur et des cultes. Et en bon élève, le département des Bouches du Rhône a organisé la sienne le 23 novembre dernier

La CDLR (Conférence départementale de la liberté religieuse)

C’est une "instance de dialogue et de réflexion, créée dans tous les départements de France sur instruction du Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer, ces Collectivités territoriales et de l’Immigration." comme le définit si bien le site de la préfecture dans la lettre d’information "Agir"1, et elle est composée des représentants de l’État, de la société civile et des cultes (neuf cultes pour être précis : catholique, israélite, musulman, apostolique arménien, protestant, orthodoxe grec, maronite, bouddhiste, copte orthodoxe. Bigre ! Cela en fait du monde !), de huit collectivités et de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille, ainsi qu’une large représentation de l’administration territoriale. On peut se demander qui sont ces représentants de la société civile : associations cultuelles ou défendant une pseudo laïcité ? Nul ne le sait, mystère ? Il y a eu trois groupes de travail de constitués et qui ont identifié trois thèmes sur lesquels ils se sont penchés : "la neutralité du service public", la "délimitation entre espace public et espace privé au regard de la pratique religieuse" et "restauration publique et interdits alimentaires" et tout cela bien sûr, afin d’améliorer le "mieux vivre ensemble" terme vraiment très à la mode ces temps-ci.

Des thématiques qui en disent long

On ne le répètera jamais assez, en France il existe une loi dite "de séparation de l’Église et de l’État" qui définit très bien ce qui relève du privé ou bien du public. Bien qu’elle ait été écornée depuis sa promulgation, elle reste cependant très claire. Un des thèmes qui m’interpelle dans sa formulation est "délimitation entre espace public et espace privé au regard de la pratique religieuse" et plus particulièrement le terme "au regard de la pratique religieuse". Selon que l’on soit catholique, musulman ou autre, les espaces public et privé ne seront donc pas les mêmes pour chaque religion ou bien trouvera-t-on une sorte de consensus ? En lisant les interviews retranscrites dans cette lettre d’information de la préfecture, on retrouve les mêmes préoccupations : tout le monde ne se connaît pas bien "...comme les pratiques de chaque culte sont mal connues...". Chacun a sa définition de la laïcité et M. Michel Bourgat, adjoint au maire de Marseille, rappelle que le mot laïcité est apparu bien après la loi de 1905, après-guerre pour être plus précis, "...et qu’il a, comme l’a rappelé l’archevêque d’Aix-en-Provence, six définitions possibles.". Je trouve assez incongru qu’un élu municipal se réfère aux définitions de la laïcité données par un archevêque. Moi, personnellement, je n’en ai trouvé qu’une seule sur Wikipédia2 (il faut bien sûr ne pas prendre pour argent comptant tout ce qui est écrit sur ce site). Quand ce même élu dit "...Donc l’enjeu c’est bien de maintenir cette laïcité qui est à la fois le ciment de la société et le ciment de cette ville.", on peut raisonnablement se poser des questions sur les sous-entendus de cette phrase : la laïcité serait-elle en danger ? Et quelle population est visée ? La réponse est évidente en lisant les propos de ce personnage public "...notre société est aujourd’hui prise entre le marteau de l’intégrisme et un populisme qui grandit en réaction, ce qui est dangereux...". Une autre phrase pleine de sens vient du directeur de cabinet du préfet des Bouches du Rhône, M. Christophe Merlin, "...Cela pose la question de la limite dans l’octroi ou la reconnaissance d’avantages ou de particularisme pour préserver les grands équilibres sociétaux et le socle commun, ciment de notre république laïque". Ou bien ce monsieur ignore la loi et c’est grave pour un directeur de cabinet de préfet ou bien il compte la transgresser ou qu’il y ait une énième brèche. Je ne vous étonnerai pas en vous disant que la troisième personne interviewée se trouve être un pasteur pour qui la pauvreté va de paire avec la religion, le repli communautaire et sur soi "...C’est exact qu’il y a certaines communautés qui s’enracinent dans la pauvreté et le religieux...".
Le point commun de ces trois personnes, c’est leur volonté de n’avoir aucun sujet tabou, donc pouvoir donner son avis aussi bien la définition de l’espace public, sur le menu des cantines, sur les programmes scolaires, etc., donc en clair, intervenir dans la vie publique sous prétexte de "mieux vivre ensemble".

Cette conférence est clairement une attaque contre la loi de 1905 dite de séparation des Églises et de l’État. Sous prétexte, d’empêcher le communautarisme, le repli sur soi, on consulte à tour de bras les représentants des cultes pour éviter soi-disant le pire : l’intégrisme, musulman bien sûr, tout le monde sait bien que seul celui-ci est dangereux, les autres non, ils veulent juste rétablir le délit de blasphème et puis après ce sera les bûchers. À terme il faut donner de l’importance aux différents cultes, arguer du fait que dialoguer avec eux, ce sera un bien pour la République puisque cela empêchera le communautarisme et le repli sur soi. Le but final étant, bien entendu, une refonte totale de la loi de 1905.
Hervé Maitte

1 : http://www.paca.pref.gouv.fr/layout/set/print/Module-newsletter-web/Gestion-des-newsletters/Agir-L-Etat-dans-les-Bouches-du-Rhone/Agir-n-32-Conference-departementale-de-la-liberte-religieuse

2 : http://fr.wikipedia.org/wiki/La%C3%AFcit%C3%A9


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois